La demeure familiale


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiche sur les maux courants

Aller en bas 
AuteurMessage
Ellebasi
Maîtres des lieux
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Fiche sur les maux courants    Ven 3 Déc - 10:37

FICHE SUR LES MAUX COURANTS


Citation :

LES MAUX DE VENTRE

Constipations

En cas de constipation vous devez prescrire :


  • Une tasse d'infusion de liseron, aditionnée de graines de lin et de miel, un quart d'heure avant le petit déjeuner, donc a jeun afin de favoriser l'action de l'estomac, cela à une action purgative.
  • Une tasse d'infusion de fenouil après les deux principaux repas.
  • Trois ou quatre tasses d'infusion de pissenlit dans la journée
  • Une cuillerée de sirop de pêche pur ou en tisane le soir au coucher


Diarrhés



  • une tasse d'infusion de feuilles de mélisse plusieurs fois par jour.
    Pensez également à bien hydrater le patient.


Menstrues douloureuse

Utiliser :

  • Une infusion d'achémille pour calmer les règles douloureuses et réguler les menstruations
  • De la fleur d'Armoise en infusion pour favoriser la régularité du cycle des femmes, tout en atténuant leurs désagréments.
  • Des feuilles de benoite en infusion
  • Du Persil en infusion à boire dans la journée par petites tasses à intervalles réguliers, calme les spasmes douloureux qui accompagnent souvent les règles.
    elle facilite la digestion et stimule la circulation sanguine.


Ballonements



  • De l'huile essentielle d'Angélique (faite avec la racine) contre les douleurs et les spasmes intestinaux.
  • Une infusion de graines d'anis
  • Une infusion de feuilles et de baies de lauriers, contre les douleurs d'estomac,les ballonnements.
  • On peut également mâcher une feuille de laurier avant le repas : elle facilite la digestion.
  • Une infusion de menthe prêle, deux fois par jour après le repas, elle combat la paresse de l’estomac et de l'intestin.


Citation :

LES MAUX DE TETE

Utiliser :


  • Une infusion de feuilles de benoîte, qui calme les maux de tête grâce à l'huile essentielle et au tanin qu'elles contiennent.
  • Une infusion de fleurs de camomille, utile pour calmer les maux de tête et les douleurs diverses.
  • Du jus de feuilles fraiches de coriandre sur le front
  • De l'huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes et le front.
  • Une infusion de fleurs de tilleul, légèrement sédative qui calmera la migraine.
  • Une lotion de fenouil, tièdes ou froides, trois fois par jours sur le front pour combattre la migraine et maux de tête chroniques.

Citation :

PROBLEME OCULAIRE

Trouble de la vue

    On ne connait que deux types : la myopie et la presbytie.
    Ils peuvent être palliés avec des pierres de lecture. Qui sont en réalité des cristaux de roche taillé. Ils pallient la presbytie (Dès le IXe siecle)
    Et grâce à des verres concaves mis au point au XVe siecle.



La cécité

    Et bien malheureusement, on ne guérit pas un aveugle...
    En tant qu’infirmier(e) notre rôle sera avant tout d’accompagner et d’encourager le patient qui vient de perdre la vue. Et de lui réapprendre les premier pas vers une certaine indépendance.



Les conjonctivites

on les soigne en faisant des bains d'yeux avec une infusion de camomille
.

Citation :

]center]LES MAUX DE DENTS[/center]

Regarder avant tout la dentition pour voir s’il n’y a pas un abcès ou une dent qui pourri. Si tel est le cas je vous conseille de faire venir le médecin (barbier ou chirurgien, sachant que ce sont principalement eux qui s’en occupe) pour arracher la dent.
Sinon vous pouvez prescrire une infusion de camomille pour la douleur ou si vous arrivez à en trouver, les clous de girofle sont très efficaces aussi.[/i
]

Citation :

LES MAUX DE GORGE

[i]Commencer par regarder l'intérieur de la gorge et écouter la toux puis prescrire :


  • De faire bruler des baies de génévrier en fumigation.
  • D'inhaler une infusion au thym pour lutter contre l'infection respiratoire;
  • un sirop de fleurs de bourrache pour combattre la toux;
  • Un sirop de coquelicot pour calmer les irritations de la gorge
  • Une infusion de mauve comme désinfectant de la gorge et pour apaiser la toux;
  • une cuillerée de miel le soir au coucher comme antiseptique

Citation :

LA GRAVELLE

La gravelle n’est rien d’autre que des petites accrétions solides de minéraux dissous dans l'urine et que l'on trouve dans les reins ou les uretères.
Les hommes sont principalement touchés par la gravelle qui malheureusement est assez douloureux tant que le petit cristallin n’a pas été évacué.

Lorsqu’un patient se présente à vous demandez lui d’abord d’uriner dans un petit flacon, afin que vous puissiez constater par vous même le dépot puis :


  • Utiliser des feuilles d'airelle avant floraison, en teinture mère en désinfectant urinaire.
    En application locale.
  • Une infusion de bruyère associée aux feuilles de busserole qui élimine l'urée tout en étant un puissant désinfectant urinaire et à la bourrache, qui facilite le cours des urines.
    En boire au moins deux litres par jours afin de bien éliminer.
  • Faites lui boire aussi une infusion de feuilles de fraisiers et de fleurs de verges d'or qui lutte contre les calculs et les maladies de reins.

Citation :

L’APOSTUME

Une aposthume est en fait un abcès qui à perçé et qui supure.
Au départ, c'est une infection, locale, puis on constate une destruction progressive des tissus qui sont refoulés.
C'est en général pas joli à voir et ça dégage souvent une odeur nauséabonde.

Le traitement consiste à :


  • Nettoyer la plaie avec une lotion à base de feuilles de cassis finement broyées et séchées et d'essence de marjolaine comme antiseptique.
  • Ensuite appliquer un cataplasme de feuilles de barbane écrasées pour accelerer la cicatrisation et apaiser la douleur puis une compresse de miel.
  • Faites boire une décoction de bardane sucré au miel pour aider à traiter l’infection

Citation :

]center]ENTORSES, FOULURES ET DOULEUR MUSCULAIRE[/center]

Entorses et foulures

Il faut allonger la personne, tâter la cheville doucement pour vérifier si ce n'est pas cassé . En cas de fracture, c'est le médecin qui réduira l'os.

Vous devrez :


  • Appliquer un enveloppement à base de racines fraîches de consoude.
  • Appliquer des feuilles de barbane écrasées en cataplasme pour apaiser la douleur et l'enflure.
  • Et prescrire du repos


Douleur musculaire.

On peut utiliser des pétales de coquelicots séchés en tisane.
Ses effets apaisants se font sentir sur l'adulte, mais surtout sur les jeunes enfants
(on mélangeait autrefois du coquelicot à la bouillie des enfants pour faciliter leur sommeil).
On peut aussi en faire un sirop de coquelicot.

On peut aussi utiliser de l'écorce et des feuilles de frène en tisane.
L'infusion de feuilles (5 g pour 1/4 litre) .Attention, à court terme la tisane aura un effet laxatif.

Vous pouvez sinon utiliser une tisane de passiflore pour apaiser la douleur musculaire,
des feuilles et des fleurs de reine des prés en crème pour appliquer en massage sur les zones douloureuses.
et prendre un bain d'infusion de tilleul.


Citation :

LES FRACTURES

Les premiers éléments pouvant faire penser à une fracture sont :

le mécanisme : choc, chute
la douleur, apparue brusquement et localisée
l'impotence fonctionnelle : il est douloureux ou impossible d'effectuer certains mouvements ;
la déformation : formation d'un œdème (gonflement), angulation du membre (fracture avec déplacement), enfoncement,
la présence possible d'un hématome

Il faut avant tout immobiliser la personne et réduire la fracture. C'est à dire qu'il faut d'un geste sec et rapide remettre l'os en place.

Une fois l'os remit en place, il faut le stabiliser en posant une attelle en bois, et bandée.
Il n'y a rien d'autre à faire si ce n'est préscrire des tisanes contre la douleur (comme pour les migraines) ou un bon verre d'alcool. .


Citation :

LES COUPURES LEGERES

[list]
[*]La première chose est de vérifier la gravité de la coupure puis de nettoyer les plaies avec des feuilles fraîches de Thym finement broyées qui peuvent être utilisées en décoctions, en frictions, compresses ou lotions selon l'étendue de la coupure.
[*]Appliquer ensuite du miel sur la plaie afin de favoriser la cicatrisation des plaies et éviter l'infection et la fièvre.
[*]Et faites boire de l'infusion de tilleul pour calmer la douleur.
[/list
]

Citation :

MORSURE OU PIQÛRE

Piqure d’insecte



  • Se frotter avec des fleurs de lavande
  • la feuille fraîche, écrasée calme l'irritation des piqûres d'insectes et constitue un pansement d'urgence en cas de blessure
  • Plantain :Les feuilles fraîches, lavées dans l'eau bouillie et broyées, s'emploient en cataplasmes sur les plaies qui guérissent mal, les ulcères variqueux, les dartres ; écrasées et frottées sur la peau, elles calment les piqûres d'insectes ( guêpes, abeilles, moustiques ).


Morsure

En cas de morsure...De serpents par exemple, les premiers secours se résument généralement à rassurer la victime, en se basant sur le fait que 50% des morsures sont blanches, donc sans inoculation de venin et que parmi les morsures franches, il en reste une grande proportion où le volume de venin injecté n'est pas suffisant pour engager un pronostic vital et à veiller à la garder immobile, dans une position semi-assise ou allongée.
Il faut entailler la plaie, poser une sangsue qui nettoiera la morsure et placer un linge propre pour que la plaie ne s'infecte pas.
Beaucoup de morsures cependant sont mortelles!!

Quand aux autres morsures : Chiens, chevaux, rats, renards...
Vous pouvez appliquer une lotion à base d'angelique et d'ail sauvage : Elles sont utilisée contre les piqûres et les morsures d'animaux venimeux, pour panser les blessures infectées et traiter l'eczéma
.

Citation :

LES BRÛLURES



  • Application de lotions ou compresses d'huile de lavande.
  • Les pétales de lys, frais ou macérés dans l'alcool sont un excellent antiseptique et accélèrent la cicatrisation des brûlures.
  • Il est aussi possible d'utiliser le calendula (souci) pour ses propriétés cicatrisante en cas de brûlures. En pommade.


Le millepertuis dont le traitement des brûlures est le premier usage externe, calme la douleur et favorise remarquablement la réparation des tissus.
Pour préparer le baume il faut faire macérer au soleil pendant 6 à 8 semaines, en agitant souvent le flacon, 500 gr. de fleurs fraîches dans un litre d’huile d’olive, puis filtrer ; à garder en bouteille bien bouchée
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lademeurefamiliale.asiat-world.com
Ellebasi
Maîtres des lieux
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Fiche sur les maux courants    Ven 3 Déc - 10:44

Les différentes maladies.


Nous allons donc :
-Le Typhus
-Le Choléra
-La Scarlatine
-La Rougeole
-La Variole
-La Grippe
-La Pneumonie
-La Syphillis
-Les Diahrées




-Bien sûr, il y a d’autre maladie, qui helas sont assez rependu dans notre royaume et qui font encore des ravages comme la lèpre, l’ergotisme, la tuberculose et la peste .



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lademeurefamiliale.asiat-world.com
Ellebasi
Maîtres des lieux
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Fiche sur les maux courants    Ven 3 Déc - 10:58

La grippe a écrit:


GRIPPE

Les symptômes apparaissent de 1 à 4 jours après la contamination.
Les sujets atteints deviennent contagieux un jour avant l’apparition des symptômes et le restent pendant 7 jours.

La maladie se propage rapidement.

Les virus de la grippe survivent plus longtemps à l’extérieur de l’organisme lorsque le temps est sec et froid,
raison pour laquelle les épidémies saisonnières surviennent en hiver dans les climats tempérés.

Les virus grippaux s’attaquent surtout aux voies respiratoires supérieures (nez, gorge, bronches), rarement aux poumons.
L’infection dure généralement une semaine et se caractérise par l’apparition brutale d’une forte fièvre,
de douleurs musculaires, de maux de tête, d’une sensation de profond malaise, d’une toux sèche, d’une gorge irritée.

La plupart des sujets atteints guérissent en une à deux semaines sans traitement médical.

Le choléra a écrit:


CHOLERA

Le choléra est la maladie propre au manque d’hygiène.
La bactérie prospère dans l’eau, transite par les mains et les aliments puis pénètre dans l’organisme.

Le vrai remède passe par la prévention et l’hygiène :

Cuisson des légumes
Usage d’eau préalablement bouilli.
Bonne hygiène des mains
Nettoyer et désinfecter tout ce qui a été au contact avec de la matière fécale

En ce qui concerne la nourriture :
Il convient d'utiliser une eau saine pour l'hygiène, la boisson et le lavage des aliments

En ce qui concerne les mesures collectives :
Il faut éliminer les mouches, vectrices de vibrions, et organiser l'élimination des selles afin que celles-ci ne croisent pas la chaîne alimentaire.

Elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes. La forme majeure classique est fatale dans plus de la moitié des cas, en l’absence de traitement (de quelques heures à trois jours).

La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

La forme la plus grave de la maladie se caractérise par l’apparition soudaine d’une diarrhée aqueuse aiguë qui peut entraîner une déshydratation sévère et une insuffisance rénale mortelles. La période d’incubation très courte –de deux heures à cinq jours.

Environ 75 % des sujets contaminés ne présentent pas de symptômes, mais le vibrion reste présent dans les selles pendant sept à quatorze jours ; il est évacué dans l’environnement, où il peut contaminer d’autres personnes. Le choléra est une maladie très virulente qui touche les enfants et les adultes. Contrairement à d’autres maladies diarrhéiques, elle peut emporter un adulte bien portant en quelques heures.



Typhus a écrit:
TYPHUS

Le typhus exanthématique est la maladie de la saleté, de la promiscuité et de la misère.
Cette maladie est transmise par les poux.

Les symptômes apparaissent rapidement, et ils sont parmi les plus sévères de tous ceux que l'on rencontre dans toutes les formes du typhus.

Les premiers signes sont:

Fièvre importante et soudaine, de 39 à 40 °C, accompagnée de frissons
Douleurs musculaire
Maux de tête
Agitation, et parfois un délire
Nausées
Douleurs abdominales
Accélération du pouls
Congestion du visage, qui apparaît rouge (on parle de «fièvre rouge»)
Conjonctives et une langue rouge
Ecoulement nasal rouge
Soif intense s'accompagnant d'un dessèchement de la langue
Fatigue intense est également présente

La phase de rémission s'accompagne d'une diminution de la température en 24 à 48 heures.

La phase d'intoxication se caractérise par une remontée de la température pouvant dépasser 40°C.
À ce moment-là apparaissent d'autres symptômes:

Une adynamie et une confusion: malade amorphe, avec troubles de la conscience
Des vomissements de couleur noire
Ictère, jaunisse, s'intensifiant progressivement
Diminution, voire absence totale de la quantité des urines
Taux anormalement élevé de protéines dans les urines
Hémorragie des gencives
Pétéchies, petites taches cutanées rouge-violacé, dues à une infiltration du sang sous la peau

Citation :
SCARLATINE

Les symptômes sont:

Fièvre élevée (jusqu'à 40°C),
Angine avec une importante dysphagie,
Douleurs abdominales,
Vomissements,
Tachycardie
Exanthème : c'est une coloration rouge diffuse de la peau, recouverte d'un fin granité. Elle débute souvent et prédomine au niveau des plis de flexion (genoux, coudes, aines), s'étend au thorax et à la racine des membres, puis s'étend progressivement à tout le corps (sauf plante des pieds et paume des mains). Elle est maximale en 2-3 jours, et disparait en 6 jours. Elle est suivie par une desquamation entre le 7e et le 15e jour.
Enanthème : c'est une coloration rouge des muqueuses, constante et caractéristique (il associe une langue épaisse et rouge ressemblant à une framboise, une gorge rouge, des adénopathies cervicales)

Citation :
ROUGEOLE

Les symptômes sont:

Température
Toux rauque et pénible.
Fond de la gorge rouge.
Les yeux sont entourés de rouge et larmoient, le nez coule continuellement.
L'enfant a le visage boursouflé.
Ce qui permet de l'identifier formellement, ce sont de petits points blancs entourés d'une aréole rouge congestive localisée à la face interne des joues (signe de Koplich).
Ensuite, le front, la racine du cou, le tour du thorax et des membres en sont atteints.

traitement :

isolement du rougeoleux, le repos au lit durant la période fébrile, les calmants de la toux, la désinfection du rhinopharynx et les antipyrétiques sont conseillés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lademeurefamiliale.asiat-world.com
Ellebasi
Maîtres des lieux
avatar

Messages : 401
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Fiche sur les maux courants    Ven 3 Déc - 10:59

Citation :
VARIOLE

C'est une maladie infectieuse, immunisante, très contagieuse et épidémique, due à un virus.
Le pronostic de la variole est grave, mortel dans la plupart des cas.

Les symptômes sont:

Eruption de petites tâches rouges devenant des vésicules, puis des pustules.
En cas de guérison, les pustules se dessèchent en laissant des cicatrices indélébiles.

traitement :

Pour éviter la surinfection, on pulvérise des solutions antiseptiques sur la peau et les muqueuses.
Le linge et les draps doivent être changés aussi souvent qu'il est nécessaire.
Alimentation liquide apportant une ration calorique suffisante.
La pureté de l'air respiré et de l'eau bue.
-S'assurer que les excréments soit évacuer correctement.
-Éviter les excès en matière de veille et de sommeil.
-Pratiquer la culture physique.
-Préférer un habitat aéré et ensoleillé
-Mener une vie sexuelle équilibrée

Citation :
PNEUMONIE

Les signes et symptômes de la pneumonie peuvent être plus ou moins graves selon le type de pneumonie et l’âge du patient.
Les manifestations les plus fréquentes de la maladie sont :
- Toux enrouée.
- Sécrétions jaunes/vertes (mucus).
- Souffle court.
- Fatigue et malaise générale.
- Douleur thoracique.
- Forte fièvre (jusque 41°C).


La pneumonie due à un pneumocoque s’accompagne également de :
- Frissons.
- Dents qui claquent.
- Lèvres et ongles bleuâtres à cause du manque d’oxygène dans le sang

Citation :
SYPHILIS

Syphilis primaire

Elle n'a pas toujours de signes apparents, ils n'apparaissent en général que 3 semaines après la contamination.
Il s'agit d'une lésion caractéristique des muqueuses appelée le chancre d'inoculation
(petite plaie rosée, creuse, propre, atone, à fond induré, à l'aspect cartonné au toucher, et indolore) :
il correspond au point d'entrée de la bactérie.

Cette ulcération généralement unique, se retrouve au niveau du fourreau de la verge, sur le gland, dans l'urètre
(invisible), au niveau du col cervical (invisible), du vagin, de la vulve.
D'autres localisations sont possibles, anus, amygdales (ce qui fait penser à une angine), lèvres, langue...etc.

Syphilis secondaire

Lésions syphilitiques dorsales.
Elle apparaît trois à dix semaines après le chancre.
Elle s'accompagne d'éruptions multiples sur la peau et/ou sur les muqueuses sans démangeaison:
c'est la roséole (petites taches rose pâle sur la peau et rouge sur les muqueuses du gland, de l'anus, de la gorge, de la langue, des lèvres).
Ces lésions peuvent se voir sur les paumes et la plante des pieds, mais encore sur le torse ou le dos,
ce qui est assez rare pour une éruption dermatologique.
Les signes visibles peuvent disparaître même sans traitement, mais la syphilis reste présente dans l'organisme et transmissible.

On retrouve des syphilides, au niveau du visage, des paumes des mains et des pieds, petites papules brun cuivrée, polymorphes, très contagieuses : un simple contact d'une muqueuse syphilitique ou d'une syphilide contre une peau ayant une forme de lésion quelconque (grattage, coupure, brûlure ou autre forme de plaies) suffit à être contaminant.


Syphilis tertiaire
Elle n'apparait qu'après des années de développement.

Elle s'aggrave sérieusement sans traitement par des atteintes cardio-vasculaires, nerveuses (en particulier céphalées intenses et dysarthrie), articulaires. Elle touche tous les organes de manière générale, et même soignée à temps et donc non contaminante après traitement, elle peut entraîner des signes secondaires comme les brûlures gastriques du tabès. Des épisodes parétiques transitoires sont caractéristiques (aphasie, hémiplégie, hémiparésie etc.)

Moins souvent, la syphilis peut atteindre le cœur et les gros vaisseaux (Aorte par exemple) entraînant une insuffisance cardiaque qui peut être mortelle. Les atteintes ostéo articulaires avec des dommages au squelette sont fréquents avec fractures spontanées et maux perforants plantaires.

Citation :
DIARHEES


Ralentisseur du transit
Combattre la déshydratation en prenant des électrolytes sous forme de solution.
Il est possible de se réhydrater :
600ml d'eau bouillie pendant une minute et refroidie (stérilisation) ; 300ml de jus d'orange non sucré ; une demi cuillère à thé de sel (pas plus).

On pourra s'alimenter de légumes cuits, fruits frais sans pelure, viande maigre, poisson cuit sans matière grasse, fromage faible en graisse.

Il faut par contre éviter les jus de fruit, ne pas prendre des aliments frits ou gras, des aliments sucrés, des fruits séchés.


La gale a écrit:
La gale

La gale ou mal de Sainte-Marie est une affection contagieuse de la peau spécifique à l'Homme,
déterminée par la femelle d'une petite bête microscopique qui creuse dans l'épiderme des galeries (sillons) où elle dépose ses œufs, provoquant de vives démangeaisons nocturnes.
Selon le type de transmission, on distingue la gale dite humaine, caractérisée par une contamination à partir d'une autre personne, de la gale non-humaine, caractérisée par une contamination à partir d'un animal (chien, chat, cheval, oiseau) ou d'un végétal (arbuste, blé).


La gale d'origine animale, bien que pouvant provoquer des lésions prurigineuses, ne peut se développer dans l'espèce humaine, à moins qu'il y ait un contact rapproché avec l'animal conduisant à des récidives.

Ce sont les femelles qui sont en cause dans les démangeaisons. Lorsqu'elles sont fécondées, elles creusent des sillons dans l'épaisseur de la peau et y déposent leurs œufs. Le cycle parasitaire dure 20 jours : après la ponte, les larves éclosent en quelques jours, deviennent adultes en deux semaines et vont ensuite se multiplier à la surface de la peau. La transmission de la gale est alors possible et souvent très rapide.

La gale humaine se transmet surtout par contact physique direct, notamment lors des rapports sexuels. La maladie est très contagieuse car le parasite peut survivre environ un à deux jours en dehors de son hôte, dans la literie ou les vêtements par exemple, mais parfois plus, suivant les conditions d'humidité et de température, ou sa présence dans des squames détachées de la peau. La contagion semble être plus grande durant la saison froide.

Par sa localisation (dans les sillons), le sarcopte résiste aux mesures hygiéniques habituelles (bain, savonnage). Le parasite est immunogène : il déclenche une réaction immunologique et c'est cette dernière qui est responsable des démangeaisons (prurit) et des lésions de la peau à type d'urticaire. La ré-infestation est gênée chez un sujet immunisé mais pas complétement empêchée


Le scorbut a écrit:
Le scorbut

Le scorbut est une maladie due à une carence en vitamine C qui se traduit chez l'être humain, dans sa forme grave, par un déchaussement des dents et la purulence des gencives, des hémorragies, puis la mort.


L'atteinte scorbutique de la langue :
Le scorbut se manifeste initialement par de la fatigue, puis par des œdèmes aux membres, puis des hémorragies des muqueuses du nez et des gencives, et des ecchymoses nombreuses sous la peau.
Les dents se déchaussent jusqu'à tomber.
Incapables de se tenir debout, les sujets atteints meurent d’épuisement ou d’une complication infectieuse respiratoire.

Remêdes:

Manger des fruits frais (en particulier le citron , mais aussi la choucroute)
une infusion d'aiguille et d'écorce de pin
[/i]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lademeurefamiliale.asiat-world.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche sur les maux courants    

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche sur les maux courants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» Amélioration de la saisie (fiche individu)
» Les courants de la liberté.
» fiche des renseignement
» fiche d`assiduité versus bordereau de rétribution.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La demeure familiale :: livre médicinale et salon de détente-
Sauter vers: